Pour se tenir au courant des actions de Resovigi : débats, formations, communiqués de presse...

Le Réso en action
Pour suivre
Dans la Presse

 
Le Réso en action

 

Pour suivre

Les archives des actions de Résovigi pour suivre leur déroulerement et ne pas perdre le fil des événements :


Résovigi au tribunal administratif, juin 2008
Résovigi et Tibérius Claudius, assistés par de nombreux militants et bénévoles venant de tous horizons, ont coordonné durant le mois de juin 2008 une observation des audiences du Tribunal administratif. Un grand merci à toutes et tous ceux qui ont observé et donné de leur temps. Nos remerciements également au Président Lopez qui nous a reçu et a compris notre démarche. Voici, ici quelques réactions, en attendant le rendu final fin septembre 2008.
A Resovigi , ça bouge…
L’actualité nous laisse tellement de sujets d’inquiétude et de révolte On fait si peu de cas de la vie des gens qui viennent d’ailleurs, de leur sécurité, de leur soif de partage, de l’avenir des enfants, de notre épanouissement dans un monde qui ne peut être que métissé. Nous, nous y croyons et voulons poser des jalons d’humanité,
On voudrait défaire les nœuds des informations erronées qui nous piègent. On a quelques moyens : - on connaît la législation et on peut en savoir encore plus,
- on a plein d’exemples : on a rencontré tellement d’étrangers qui ont galéré et qui en croyant trouver en France de la chaleur humaine et une vie un peu meilleure sont prêts à nous enrichir de leur présence.
- On a des moyens pour diffuser nos connaissances
- On voit qu’on n’est pas seul. Beaucoup d’individus et de groupes s’interrogent, ont peur d’une vie recroquevillée, et sont prêts à s’allier et à réfléchir aux meilleures stratégies.
On voudrait révéler des scandales tout en sachant qu’il est humain de glisser vers des pratiques condamnables, mais tout le monde sait qu’un regard extérieur est un bon moyen pour éviter l’aveuglement et la sclérose. Par exemple, il nous parait inacceptable que de très longues files d’attente attendent leur tour en stationnant quotidiennement devant le service des étrangers de la Préfecture méprisant à la fois la dignité de ces personnes déjà souvent fragiles et les capacités professionnelles des employés qui doivent « recevoir » une affluence en un temps record. Alors sans doute, nous allons y réfléchir, à cela ou à quelque projet législatif très inquiétant et nous allons chercher que faire…
Fin juin, nous aurons fini le travail d’observation au Tribunal Administratif, qui occupe quelques uns d’entre nous, enrichis de la participation de membres d’autres associations ou de personnes intéressées. Le groupe (22 personnes) se répartit trois journées de présence par semaine et les observateurs notent leurs constats sur des fiches d’observation . Ce travail se fait avec l’accord du Président du Tribunal Administratif. Il faut dire que le travail de ce tribunal s’est considérablement accru avec les audiences concernant les étrangers qui forment des recours contre les arrêtés préfectoraux de reconduite à la frontière et les refus de régularisation. L’exploitation des résultats et leur diffusion nous occupera encore quelques semaines, mais promet d’être intéressantes.
Sur tous ces chantiers, on pourrait être plus nombreux……
Martine (24 juin 2008)


Matinée du 11 février 2006 contre la réforme du CESEDA
Le 11 février 2006 Résovigi organisait une matinée d'information sur le projet de loi Sarkozy, à laquelle assistaient près de 90 personnes. La présentation du projet par l'avocate Marie-Noëlle Frery a été l'occasion de saisir la portée et les conséquences graves de ce texte. Voici le compte-rendu des interventions de cette matinée que nous vous invitons à communiquer largement, ainsi que la troisième édition de notre petit journal. A lire de toute urgence !


Résidence de Bordeaux.
Le 24 janvier 2006. Le référé examiné vendredi 20 janvier au matin a été rendu ce matin. Le Le Tribunal d’Instance a statué sans valider l'expulsion des familles, sans donner de délais concernant le maintien dans les lieu. Plus que jamais, et comme nous l'avions souhaité et demandé dès le début, il convient de se mettre autour d'une table, Notre-Dame-des-sans Abris, Etat, élu et association, pour trouver des solutions pour ces 7 familles plus que jamais dans l'incertitude ce soir. L’action de Résovigi reste inscrite dans le seul souci d’accompagner et de soutenir ces familles en grandes précarité et en danger.
Le 20 janvier 2006. Depuis le 6 janvier 2006, Résovigi est au côté de 7 familles hébergées à la Résidence de Bordeaux (Lyon 2èeme), résidence gérée par l’association Notre-Dame-des-Sans-Abris. Depuis le 6 janvier 2006, Résovigi tente de trouver une solution avec l’association que ces familles ne se retrouvent pas à la rue après un courrier qui leur a été adressé le 4 janvier 2006 leur demander de quitter les lieux pour le 10 janvier. En dépit des contacts pris avec la direction pour trouver des solutions et engager une vraie concertation, Notre-Dame-des-Sans-Abris retranchée derrière sa mission humanitaire a refusé toute médiation faisant fi du droit et de toute considération envers les familles qui ont dû se porter en justice pour faire entendre leurs droits.
Le référé a été examiné ce vendredi matin à 8h30 par le Tribunal d’instance. Le résultat devrait être connu le 24 janvier prochain.

Le 24 janvier 2006 :résultat du référé Communiqué de presse
Le 18 janvier 2006 : Pas de négociation pour les familles Communiqué de presse
Le 14 janvier 2006 : Report du référé Communiqué de presse
Le 11 janvier 2006 : Après la date butoir Communiqué de presse
Le 9 janvier 2006 : Rassemblement le 10 janvier Communiqué de presse

 

Dans la Presse

Le 12 janvier 2006 : 7 familles expulsées par Notre Dame des sans abris ! Rebellyon.info Le 11 janvier 2006 : L'hôtel de Bordeaux n'est plus le havre des demandeurs d'asile Le progrès
Le 2 mai 2005 : Fin du plan froid : les galères continuent Rebellyon.info